Pour s’adapter à la rotation de leur planète, les Terriens jouent avec leur calendrier. Il en va ainsi du 29 février qui n’existe qu’une fois tous les quatre ans. Et de cette seconde qui vient en plus tous les trois ans : aujourd’hui 30 juin 2015. Quelquefois, ce temps injecté à dose homéopathique est responsable de dérapages informatiques ! Aussi, il n’est pas rien. Pour autant que faire en cette seconde afin d’en marquer le passage et de s’en souvenir ? Une seconde passe tellement vite. Cligner de l’œil en toute conscience ! Chaque individu cligne 10 000 fois des yeux par jour sans s’en rendre compte. Or ce battement de paupières, s’il est salutaire aux lobes oculaires, il l’est aussi au cerveau, car il le repose. Alors en ce 30 juin, dans ce petit bout de temps en plus, au milieu d’une actualité tellement troublée qu’elle nous interroge en permanence sur l’état de notre raison, nous avons une seconde pour cligner des yeux, se déconnecter de tout… et garder précieusement en mémoire une seconde de sérénité volée au monde troublé des Hommes.

Illustration © Piero Fornasetti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *