La journée de la femme, c’est aujourd’hui ! Elle est l’occasion de bilans de ce qui a été accompli, de ce qui manque encore… Et du sempiternel constat que tout avance mais au rythme de l’escargot. Les journaux et magazines du week-end ont cédé à l’exercice. Que disent-ils en substance ? Grâce à la parité, les femmes sont élues. Mais elles font trois journées en une et l’accès aux fonctions prestigieuses leur est encore interdit dans l’usage. Beaucoup se cognent au plafond de verre. Aucune ne préside une entreprise du CAC 40. Le harcèlement demeure un frein au déplacement en transports en commun de toutes les femmes. Quant au président de la République, s’il dévoile son féminisme dans le magazine ELLE, il remet la Légion d’honneur au prince héritier de l’Arabie saoudite (où la liberté au féminin demeure un rêve inaccessible). Cette année encore, en plus des commentaires condescendants qu’entraîne d’ordinaire cette journée internationale, ce 8 mars sera assurément un grand bal des hypocrisies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *