Voilà un mot, d’origine latine, qui n’était plus utilisé et qui, par le lexique anglo-saxon du management, a opéré un brutal retour en scène. À l’origine, il signifiait rupture. Puis il a désigné les conséquences d’un grand chambardement comme l’effet du Vésuve à Pompei ou du tsunami à Fukushima. En 1994, l’agence mondiale de communication TBWA le dépose pour identifier sa marque créative. Aujourd’hui, le mot est dans tous les commentaires du monde des affaires et de la politique. Est disruptif celui qui tout en donnant un bon coup de pied dans la fourmilière prend le pouvoir sans en laisser la moindre miette aux autres ! Comme tous les mots dont on se gargarise, il tend à perdre de sa superbe… pour n’incarner quelquefois qu’un malheureux saut de puce.