La fin… pas encore, mais le début de la fin, certainement. C’est en tout cas ce qu’avance Agathe Auproux, journaliste Les Inrocks, au moment où Instagram lance ses vidéos live et ses messages « éphémères », largement inspirés de Facebook live, Périscope et Snapchat. Son constat : en voulant séduire les 15 – 35 ans, les réseaux sociaux finissent par tous se ressembler en proposant les mêmes fonctionnalités. À force de se racheter les uns les autres, les rivaux d’hier se muent en phagocytes. « À la fin, il n’en restera qu’un, et ce sera sans doute Facebook », conclue-t-elle. Lançons les paris !

Pssst !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *