Au départ, on commence par esquisser spontanément un carré, puis deux, puis trois… et à la fin du coup de fil ou de la réunion, c’est une moitié de page que l’on a noircie machinalement de dessins plus ou moins abstraits : des flèches, des spirales, des visages, des animaux… Gribouiller apaise, gribouiller occupe mais gribouiller permet aussi de développer la créativité. En dessinant, on se sent plus libre, on laisse voguer son imaginaire, on traduit des concepts en images, on rend des idées tangibles. Bref, on crée. Pour stimuler un brainstorming, pour visualiser un concept, pour clarifier votre pensée… gribouillez !