Pied nu dans le labyrinthe de toiles et de mousses blanches d’Ernesto Neto. Pied timide à la lisière du Tapis de fleurs de Jill Magid, territoire éclatant de couleurs à mi-chemin entre les vivants et les morts. Pied absorbé par les miroirs suspendus en mobiles de Cerith Wyn Evans. À voir au Musée d’art contemporain.