#ELLEpourelles, une photo pour agir ! C’est le hashtag du moment lancé par le magazine ELLE pour sensibiliser à l’éducation des filles et des femmes . Quand on sait que 31 millions de jeunes filles ne sont pas scolarisées dans le monde, on ne peut que soutenir la cause. Ce qui nous fait bondir, en revanche, c’est la forme de cette campagne : se prendre en photo avec une pancarte et la partager sur les réseaux sociaux. Une sorte de selfie solidaire, de « regardez-moi, je soutiens une cause ».
On se souvient du hashtag #BringBackOurGirls lancé après l’enlèvement de 276 lycéennes par Boko Haram au Nigéria. Il aura fallu quelques selfies de VIP, de Kim Kardashian à Michelle Obama, pour lancer cette mode virale. Les médias se sont tout de suite intéressé au phénomène et de nombreuses personnalités ont suivi. Pourquoi pas… mais quel est l’intérêt, si ce n’est flatter l’égo ? Après la déferlante de soutiens post-attentats… les spécialistes des réseaux sociaux estiment que cette démarche atteint ses limites. Le tweet, le retweet, c’est bien mais concrètement, qu’est-ce qu’on fait ?