Son sens évolue avec les époques. Il qualifie l’augmentation du nombre de femmes dans un groupe ou l’attribution du caractère féminin à un mot par exemple. Il signifie aussi transformation du mâle en femelle. L’actualité concerne la féminisation du nom des métiers exercés par les femmes. Si la pratique était courante au Moyen Âge, elle s’est érodée avec le temps et avec préjugés. L’Académie française, garante de l’usage de la langue, considère que la féminisation est possible. Compromis trouvé pour docteure ou cheffe, réflexion non tranchée pour médecin ou écrivain ! Mais l’évolution est en cours.