Le mot remonte au Moyen-Âge. Tenir enfermé : la définition a  traversé le temps. Le plus souvent, l’action de confiner suppose un enfermement d’autorité, avec perte imposée de liberté. Mais « se confiner » revient aussi à choisir sa réclusion en toute indépendance. En ce printemps 2020, avec la crise sanitaire liée à la pandémie de Coronavirus, le confinement découle à la fois de la règle imposée à tous et de l’envie personnelle de se protéger. Quant aux confins de notre monde actuel, ils se matérialisent dans la double limite de nos domiciles et du kilomètre toléré pour nous dégourdir les jambes. Qui l’aurait crû ?