Quatre lettres dont trois voyelles : voici un petit mot qui porte de grandes espérances ! Au IIIe siècle, le vœu est chargé d’une connotation religieuse puisque le souhait qu’il véhicule est adressé à Dieu. Peu à peu, il se fait laïc : il traduit désormais un désir, une volonté, une ambition. Le 1er jour de l’année civile ! La première cerise de la saison ! Une étoile filante dans le ciel !  Que d’occasions de faire un vœu qui s’accomplira peut-être… Qui sait jusqu’où va la magie des humains et de leurs croyances !  En ces derniers jours de janvier 2021, Cités Plume vous souhaite ses vœux — au pluriel —, vœux chaleureux de bonheur !